Articles avec le tag ‘peinture’

Artémisia femme peintre

Une exposition sur une femme peintre , Artémisia Gentileschi, a lieu jusqu’au 15 juillet 2012 au Musée Maillol à Paris. C’est la première rétrospective pour la première femme de l’Histoire à avoir exercé ce métier de peintre dans la plus pure liberté.  C’est son père qui lui a donné les bases de la peinture, d’ailleurs elle exécuta des oeuvres que son père n’avait pas eu le temps de réaliser. Pour Artémisia la peinture est un moyen de gagner sa liberté.  Elle réalisa le tableau « Judith et Holopherne » en 1612. Judith décapita l’assyrien  Holopherne  dans son lit pour sauver son peuple. Elle a peint également « Suzanne  et les vieillards ». Des peinutres puissantes, violentes, exaltées, avec des couleurs riches dans les velours, les broderies. Artémisia est une femme » résistante », avec une forte presonnalité, une femme intelligente cultivée, curieuse, aimant les yogages, fréquentant Galilée, les artistes , les peintres, les musiciens, une femme en avance sur son temps qui a trouvé par l’art et la peinture le fil conducteur de sa vie. Artémisia prend son destin en main, elle se peint nue devant une glace, ce qui n’ est pas anodin pour l’époque surtout quand les femmes peintres de l’époque peignaient des bouquets, des madones, des natures mortes…. »Certaines toiles sont attribuées à d’autres parce qu’on se dit qu’elles sont trop belles pour être celles d’une femme « écrit Alexandra Lapierre. Artémisia, une femme peintre  »battante »!

Artemisia Gentileschi livre Alexandra Lapierre chez Pocket

Artemisia Gentileschi livre Alexandra Lapierre chez Pocket

 

Le Tableau

« Le Tableau » est un très beau film d’animation de Jean-François Laguionie, avec un scénario original de Anik Le Ray. Le tableau, une pure merveille pour petits et grands qui parle de la vie, de l’amour, de la peinture. Dans ce film d’animation un peintre n’a pas terminé son tableau, et certains personnages sont encore à l’état d’ébauche au coeur ce de tableau, il manque de la couleur sur une robe, les yeux… Ils partent donc à trois pour retouver le peintre afin qu’il achève le tableau. Ils  sont prêts à affronter des dangers, à vivre des péripéties inconnues comme traverser une forêt étrange, semblable à celle des contes de notre enfance, un  passage ô combien symbolique. Ils vont donc se promener dans le tableau et en « sortir ». Vont-ils retrouver le peintre? Finira t-il le tableau? Mystère!!! Il faut aller voir ce film fabuleux pour connaître la fin. On suit avec délice et un réel plaisir ces petits personnages dans leur « chemin intérieur ».  Sensibilité, humour, émotion, subtilité du dialogue, tout au long de ce film original et créatif où on nage  dans un océan de couleurs. Ce film est un plaidoyer pour l’art, la peinture, c’est un régal pour les yeux et le coeur. Bravo Monsieur Laguionie.

affiche film" le tableau"

affiche film" le tableau"

Tony Curtis et la peinture

Le grand acteur américain Tony Curtis est décédé à l’âge de 85 ans aux Etats-Unis. On se souvient de sa talentueuse prestation avec Marilyn Monroe dans « Certains l’aiment chaud ». C’était aussi un homme curieux et créatif qui aimait la peinture et peignait lui-même. Dès le début des années 1960 cette passion l’a habité. La volonté d’être peintre et d’être reconnu dans cet art était  essentiel dans sa vie. Il disait: « Je peins en permanence. Peindre est plus important à mes yeux que tous les rôles que j’ai interprétés ». C’était une peinture chaude et chaleureuse avec des couleurs éclatantes,  les couleurs primaires, du bleu, du rouge, du jaune. Il était inspiré par les » Fauves », Van Gogh. Tony Curtis a exposé ses toiles. Le Metropolitan Museum de New York a exposé son tableau ‘the red table en 2007″.

bleu

bleu

Cerises en peinture

La cerise, le seul fruit que l’on peut mettre à l’oreille, le fruit tant espéré en attendant l’été qui arrive. Belle robe rouge  de la cerise, aimée par les peintres. En peinture elle a inspiré beaucoup de grands peintres comme Pierre Bonnard avec son tableau: » Les cerises », Cézanne : »Nature morte avec ses pêches et des cerises », Le Caravage : »Jeune garçon portant une corbeille de fruits », Louise Moillon: » Nature morte aux cerises, fraises, et  groseilles », Renoir avec : »Nature morte avec cerises et pêches », et beaucoup d’autres tableaux… Cerise en peinture, couleur chaude, gourmandise et lumière.

cerises  Photo F. Pateyron

cerises Photo F. Pateyron

Renoir expo à Paris

Une exposition consacrée à Auguste Renoir ( 1841- 1919) a lieu aux Galeries Nationales du Grand Palais à Paris jusqu’au 04 janvier 2010. Pour cette exposition seront présentées des oeuvres des dernières années da la vie du peintre, une période  artistique peu connue où il explore de nouvelles pistes de travail.  Il a 72 ans et nous sommes en 1913. De nombreux tableaux au Grand Palais que les visiteurs pourront admirer dont de grands nus, des dessins, des peintures décoratives, des sculptures. Le père de Renoir était tailleur de pierre. Renoir est confronté aux artistes comme Picasso, Bonnard, Matisse, des peintres de la première moitié du 20 ème siècle. Et c’est leur regard sur Renoir grand Maître de la peinture qui est passionnant.

_Affiche_Renoir peintre

affiche Renoir au Grand Palais

Boris Vian et la peinture

Hommage rendu à  Boris Vian à l’occasion des 50 ans de sa mort, hommage à ce musicien  talentueux et à l’écrivain génial qu’il était. Boris Vain aimait tous les Arts dont la peinture. En 1946 il peint un tableau « solides ronds qui remontent une pente ». Il se questionnait. En effet, comment faire pour que les solides remontent la pente? Mettre un bonhomme derrière… « Il était intimidant »dit Georges Moustaki, « indéfinissable » dit Michel Piccoli. Boris Vian aimait deux tableaux particulièrement qui restaient dans sa maison. L’un deux est un portrait de lui peint par Pierre Laurent Brenot. C’est un portrait sentimental où l’on voit Boris Vian songeur avec une trompette dans la main.  Le deuxième tableau a été fait par un peintre grec qui lui a offert par amitié. Il représente deux femmes et un chat, une peinture proche celle de Dora Maar qui fut une des compagnes de Pablo Picassso. Boris Vian signait ses tableaux « Bison », pour « Bison ravi », l’anagramme de son nom. Il exposa dans la galerie Gallimard auprès de grands artistes comme Picasso, une exposition eut lieu en décembre 1946. Boris Vian avait en lui une rageuse fureur de vivre, vivre le plus vite et le plus intensément possbile pour faire un pied de nez à son coeur malade. Prévert disait:   »Il n’en faisait qu’à son coeur, qui lui en faisait voir de toutes les couleurs ».

boris_vian_artiste musicien écrivain

Livre de Nicole Bertolt et François Roulmann « Boris Vian le Swing et le verbe »  Textuel

Picasso sculpteur

Picasso, sculpteur génial, assemblait les volumes et les matières : l’argile, le bois, la tôle découpée, le fil de fer, le bronze. Picasso travaillait vite. Il créait en utilisant des objets comme un guidon, une passoire, une fourchette et il se référait à l’Art africain qu’il aimait tant. C’était un sculpteur hors pair et certaines de ses constructions géométriques peuvent atteindre plus de dix mètres de hauteur, ainsi à Rotterdam et Chicago. La sculpture avait pour lui plusieurs buts : un lien avec la peinture, l’autre plus ludique et plus libre avec les assemblages, et une autre plus exploratrice des techniques et matériaux pour créer une sculpture. Picasso peintre sculpteur… impossible de dissocier les deux.

picasso_rotterdam sculpture

sculpture de Picasso à Rotterdam   www.jesuiscultive.com

peinture urbaine

Le week-end dernier se tenait à Aurillac dans le Cantal un rendez-vous des cultures urbaines. De véritables fresques tagguées étaient exposées en plein air pour le visiteur . A coups de bombes de couleur l’univers de la fresque se révélait dans toute son immédiateté et son côté éphémère. Cette peinture urbaine est un véritable phénomène de société, un langage , voire un courant artistique, visuel, avec un foisonnement de couleurs vives, gaies, pétantes, avec à la clé la délivrance d’un message qui demain sera autre car la peinture urbaine, l’Art de la rue, se situe dans l’instant.

fresque_urbaine art de la rue

 photo de didier « détail d’une fresque » www.ilaca.info

 

Gao Xingjian, peintre

Gao Xingjian est un grand peintre et écrivain né en 1940 en Chine. Certaines de ses oeuvres ont été censurées dans son pays natal. Il s’installe alors en France en 1988 comme réfugié politique et obtient la nationalité française. Il travaille l’ombre et la lumière avec des encres sombres en puisant dans l’esprit de la peinture orientale. Abstraction, étrangeté, mystère, Inconscient, traversent les encres de Gao Xingjian. Il est également écrivain de théâtre, ses pièces sont jouées dans le monde entier, il expose également au niveau international.

 

Gao_Xingjian.jpg

Tableau de Gao Xingjian « vers l’intérieur »

Renoir et la porcelaine

Auguste Renoir est né à Limoges en 1841, berceau historique de la porcelaine. Son père est tailleur de pierres et sa mère est couturière. quand il a 3 ans la famille s’installe à Paris près du Louvre où son père l’emenera, enfant, voir les tableaux de maîtres. A treize ans il aime déjà le dessin et entre comme apprenti chez un peintre en porcelaine et prend des cours de dessin. Sa façon de peindre sur plats et assiettes des fleurs et bouquets est rapide et efficace. La peinture à la main devenant obsolète il décorera ensuite des éventails. On retrouvera souvent dans les tableaux de Renoir des femmes avec des éventails. Il a vu ses parents travailler d’une façon méticuleuse, inventive, créative. La Main sera toujours pour lui essentielle. Par la suite il ira copier au Louvre les grands peintres et suivra le chemin talentueux qu’on lui connaît. Deux tableaux de lui se trouvent au Musée de l’Evêché à Limoges dont le « portrait de Jean Renoir »(qui devint le grand cinéaste) offert à la ville par Auguste Renoir lui-même.

renoir_par_bazille peintre

portrait d’Auguste Renoir par Bazille (Orsay)

Archives