Articles avec le tag ‘musique’

Paul Klee polyphonies

Le Musée de la Cité de la Musique à Paris propose une exposition Paul Klee polyphonies jusqu’au 15 janvier 2012. Des  dessins et tableaux de Paul Klee en contrepoint à un parcours sonore où se succèdent des morceaux de musique que travaillait Klee  en tant qu’instrumentiste et ceux qu’il allait entendre lors de concerts. Klee était un passionné de musique. Il avait grandi dans une famille de musiciens avec un père professeur de solfège et une mère cantatrice. A sept ans il débute le violon et cette pratique  de haut niveau ainsi que celle de l’alto fut toujours assidue. Il aimait les concerts privés de musqiue de chambre avec sa femme Lily pianiste, et un ami violoncelliste. Klee fut très à l’écoute des musiques de son temps : Bach , Mozart, l’inspiraient beaucoup. Il transcrivait leurs partitions telle une encre sur papier »‘représentant » les premières mesures d’une sonate de Bach pour violon et clavecin. Pour Klee la musique procèdait à un élargissement des  multiples possibilités expressives de la peinture. Rythme aquarellé, polyphonies picturales…

Paul Klee exposition polyphonies

Paul Klee exposition polyphonies

Serge Gainsbourg et la peinture

Serge Gainsbourg, musicien, chanteur, compositeur eut comme première passion dès l’adolescence : la peinture.C’est son père qui l’amènera à cet art. Il s’inscrit aux Beaux-Arts en architecture mais choisit vite le dessin d’art. Il donnera même des cours de dessin. Admirateur entre autres peintres de Bonnard, Cézanne, Courbet, Francis Bacon, il sera l’élève de Fernand Léger. En 1958 il renonce à peindre et choisit le nom de Gainsbourg se référant au peintre Gainsborough qu’il cite d’ailleurs dans une de ses chansons :  » Gainsbourg et son Gainsborough ont pris le ferry-boat ». Il regrettait de n’avoir pas participé à la période surréaliste et dadaïste. Paradoxe chez Gainsbourg qui considérait la peinture comme « un art majeur » qui lui apportait une certaine sérénité tout en n’étant jamais content de ses oeuvres qu’il jetait( certaines n’ont pas été détruites, l’une d’elle a été vendue à Drouot en juin 2007).  Il voulait devenir un génie de la peinture alors qu’il savait n’avoir que du talent, ce qui était insuffisant pour lui. C’est alors qu’il s’orienta vers la musique, la chanson.

gainsbourg_tableau vendu Drouot

Portrait peint par Serge Gainsbourg « Portrait de Madame Franckhauser »

Crédit Photo de la peinture de Serge Gainsbourg: Pascal Cotelle

Bob Dylan et la peinture

On connaît Bob Dylan et sa musique mais peut-être moins sa passion pour la peinture depuis l’adolescence. Il a exposé récemment à Chemnitz, ville à la frontière allemande et tchèque. Ce sont des gouaches, des aquarelles, des esquisses en noir et blanc et en couleur. Il peint des nus, des natures mortes, des portraits, des autoportraits comme ce « self portrait » ci-dessous d’une pochette de disque réalisée de sa main.

Bob Dylan et la peinture

« self portrait » pochette de disque réalisée par Bob Dylan lui-même

Orange, fruit

Orange, ce fruit rond, coloré, bien souvent source d’inspiration pour des peintres dans des natures mortes, tels que Bonnard, Cézanne, Gauguin. Mais aussi pour des poètes comme Jacques Prévert avec son poème « sanguine » mis en musique par le chanteur et acteur de cinéma Yves Montand. Et puis ce vers magnifique du poète surréaliste Paul Eluard : »la terre est bleue comme une orange. »

orange

« orange »

Photo de Françoise Pateyron

Archives