Articles avec le tag ‘émaux’

Fauré émailleur exposition Limoges

Une exposition de l’émailleur Camille Fauré (1874-1956) aura lieu du 22 juin au 23 septembre 2012 à la Galerie des Hospices à Limoges  » Merveilles d’émail les vases Fauré ». Les visiteurs pourront admirer des piéces issues des ateliers Fauré , des documents en lien avec la production d’émaux de l’époque ainsi que des émaux contemporains qui permettent ainsi de perpétuer la tradition. Tout d’abord spécialisé dans la peinture publicitaire sur tous supports Camille Fauré après la guerre de 14-18 ouvre un atelier d »émaux d’art car  les gens sont demandeurs de bijoux et d’objets décoratifs. Puis il confectionnera des vases cubistes, géométriques ou à décor floral stylisés srutout entre 1925 et 1940), l’émaillage en relief. Puis ce sont les émaux en grisaille, une spécialité de Fauré, des broches, des bonbonnières des tableaux des plaques pour une clientèle nouvelle, internationale et étrangère.

éclat d'émail

éclat d'émail

Musée des Beaux-Arts Limoges

Le Musée des Beaux-Arts de Limoges, Palais de l’Evêché, dans la Haute-Vienne, occupe l’ancien palais épiscopal du 18 ème siècle classé monument historique. Il se situe au pied de la cathédrale au coeur du quartier historique de Limoges. De 2006 à 2010 la ville de Limoges a entrepris une grande restructuration de ce Musée, la rénovation des bâtiments anciens et la construction d’extensions dans un esprit moderne. Les collections présentées se repartissent en quatre grands pôles: Les EMAUX du Moyen Age,  la Renaissance, l’époque moderne et  contemporaine;  LES BEAUX ARTS avec des peintures de différentes époques artistiques. On peut y admirer, entre autres, quelques  Renoir, un Dufy, un fusain de Matisse, quelques tableaux de Suzanne Valadon et Berthe Morisot, des Guillaumin; LES EXPOSITIONS TEMPORAIRES, ainsi que la GALERIE EGYPTIENNE et L’HISTOIRE DE LIMOGES  dans l’Antiquité, au Moyen Age et à l’époque moderne. Un parcours clair et équilibré à la découverte de collections dont l’accès est gratuit.

Musée des Beaux-Arts  Entrée avec Emaux

Musée des Beaux-Arts Entrée avec Emaux

le Raku

Au Japon, au 16ème siècle, le potier Chojiro mécontent de la cuisson de ses bols les jette encore chauds dans la sciure révélant sur les pièces des effets nouveaux et imprévus : effets d’enfumage, craquelures sur émaux, dus au chocs thermiques. Le raku était né, il est lié à la cérémonie du thé, au bouddhisme. La technique du raku, très originale et créative, fait une place essentielle au hasard. Les stages, les expositions de pièces en raku sont nombreux, ce qui est une très bonne chose. Ils attirent les potiers et aussi les néophytes, ainsi en juin 2007 s’est tenue à Allanches dans le Cantal  le marché des potiers du Cézallier de France et d’Europe où on a pu admirer entres autres des pièces en raku. Un article sur cette manifestation artisanale et artistique peut être consulté sur le blog de Didier www.ilaca.info

le raku,poterie du hasard

Pièce en Raku de Martine Abgrall

 

Archives