Articles avec le tag ‘couleur’

Noir une couleur

Mystère du noir, énigme. En peinture le noir est difficile à « attraper »! Si on mélange toutes les couleurs on parvient à un gris ou un brun. Chimiquement il est plutôt compliqué à obtenir. Le peintre Pierre Soulages qui expose jusqu’au 08 mars 2010 au Centre Pompidou à Beaubourg à Paris parle d’ « outrenoir » pour ses monochromes. Et le noir qu’il a utilisé il y a des années était fabriqué par les Etablissements Leroux dans l’Yonne, une manufacture de couleurs de très grand renom et d’une immense qualité, l’une des dernières en Europe. Pour obtenir un noir profond, un noir magnifique, on prenait un os calciné mélangé à de l’huile de lin qui reposait toute la nuit, puis était réduit en miettes, un noir lumineux, peut-être le plus beau qui soit. La peinture a été traversée par des chefs-d’oeuvre au noir lumineux comme par exemple  » l’homme au gant « du Titien.

pigments__noirs.jpg

pigments noirs 

Vlaminck céramiste

L’exposition de Maurice de Vlaminck « un instinct fauve » est présentée au Musée du Luxembourg à Paris jusqu’en juillet 2008. Peintre français adepte du mouvement pictural,  le « fauvisme », un jaillissement de la couleur, Vlaminck s’adonnera également à la céramique sous l’impulsion d’Ambroise Vollard, le célèbre marchand de tableaux. Il façonnera des plats, des vases, des assiettes, des services à thé, à dominante bleue, avec des motifs variés, des fleurs, des animaux, des figures géométriques. Les tons sont comme ses peintures, très colorés, créatifs, originaux. Le geste est vif, tonique, libre aussi. Il ne faut pas oublier que Vlaminck était un grand sportif et jouait très bien du violon. Le rythme est présent dans ses oeuvres. Admirateur de Van Gogh, Cézanne, ami de Derain et de Matisse il fut un grand Maître de la couleur. 

un vase de Vlaminck céramiste et peintre

céramique de Maurice de Vlaminck » vase à ramages bleus »collection Larock-Granoff

« Vlaminck un instinct fauve »" Connaissance des arts »n°351

Le Bindi

Le bindi est une pastille de couleur vermillon collée entre les sourcils par les indiens. Cette poudre, le kumkum, est fabriquée à partir des feuilles d’une fleur cultivée en Inde. Elle symbolise la force, le bonheur, la prospérité, le siège de la sagesse, elle est située à l’emplacement du 6ème chakra. Touche artistique posée sur le visage, rituel ancestral, elle est devenue aujourd’hui, de par lemonde, un phénomène de mode.

le bindi des indiens

danseuse indienne, photo de Michel Nahmias

Pablo Picasso, poète

Pablo Picasso, immense peintre cubiste était aussi poète . En 1935 il arrête soudainement la peinture pour se consacrer quelques temps à l’écriture, à la poésie. Il écrira environ quatre-cent poèmes, avec des stylos de différentes couleurs! Ce créateur génial, inspiré, s’adonnera à une écriture libre, spontanée, avec des phrases sans virgules, une poésie écrite un peu à la manière des surréalistes. On peut retrouver ou découvrir les poésies de Pablo Picasso, une trentaine environ, dans un livre qui lui est consacré.

livre

livre « Picasso Poèmes »aux éditions « le cherche midi »

Thierry Virton

Pour Thierry Virton la couleur est le moteur de sa création , elle est essentielle dans sa peinture et dans sa vie. Admirateur de Monet, Soulages, Zao Wou Ki, ses tableaux sont lumineux et colorés. Qu’ils soient exécutés à  l’huile, avec des encres, ou que ce soient des collages sur tissus, leur intensité est extraordinaire.

Thierry Virton, peintre, le crré orange et or

Tableau de Thierry Virton « carré orange et or »

http://www.virton.fr/

Referencement et Optimisation de sites Internet !

Les Peuples de l’Omo en Ethiopie

Le photographe Hans Silvester est parti en Ethiopie afin de rencontrer les peuples de la vallée de l’Omo . Leur grande originalité réside en particulier dans leur maquillage corporel fait de cendres, de terres de couleur, l’ocre rouge et blanche. Ils se protègent ainsi contre le soleil, les insectes, mais dans leur philosophie de vie , leurs coutumes, c’est aussi un rituel important. « Maîtriser la couleur à ce point, dit Hans Silvester, çà touche au domaine de l’art ». En effet, ce sont des « plasticiens « extraordinaires. 

Livre « Les peuples de l’Omo » de Hans Silvester

Archives