Articles avec le tag ‘bleu’

Soulages graveur

Une exposition de Pierre Soulages a lieu au Musée d’Art Moderne contemporain de Strasbourg jusqu’au 03 janvier 2010. Ce sont environ 120 oeuvres abstraites de 1950 à nos jours qui sont présentées aux visiteurs de l’exposition: lithographies, sérigraphies, eaux-fortes. Soulages grand peintre mais aussi graveur talentueux. La gravure a tenu une place importante dans sa vie artistique et on peut  découvrir de la couleur, comme le bleu. Sa gravure est une création à part entière. En ce qui concerne la lithographie l’encre envahit la feuille, il la râcle, il obtient des tranparences, il procède par griffures, superpositions, le papier est partie prenante de la création ainsi réalisée. Trois stèles en bronze sont également exposées.  Soulages, le peintre à la recherche de la Lumière.

Lithographie n°4 de Soulages  « Arts Magazine »Soulages graveur

Capter la lumière à Chartres

Une exposition magnifique se tient au Centre International du Vitrail à Chartres jusqu’au 31 août 2009. Les vitraux médiévaux de la cathédrale de Chartres sont mondialement connus pour leur bleu unique dont personne n’a réussi à percer le secret. Mais cette exposition ci fait l’éloge de la création contemporaine du vitrail d’autant plus qu’elle réunit  uniquement des artistes verriers féminines, soixante en tout, venant de 10 pays du monde différents, de tous les continents, reconnues pour la qualité de leurs créations. Elles explorent la lumière et sa symbolique en créant des sculptures monumentales en verre, des peintures et gravures sur verre, une explosion de couleurs de formes et de techniques toutes plus belles et plus originales les unes que les autres. Depuis 1988 ces femmes verriers se réunissent pours échanger sur leurs techniques, leurs visions sur la création des vitraux. Une exposition à ne pas manquer. 

Bird_Jones_Bethania_vitrail.chartres

vitrail de la galloise Chris Bird-Jones

Khôl égyptien

Le khôl ou « mesdemet » ou fard bleu des pierres précieuses assurait l’intégrité, la solidité physique , la santé des égyptiens. Pour eux la cécité représentait un véritable fléau. Ainsi leur fard protégeait de la réverbération d’un soleil brûlant et intensément lumineux et empêchait les grains de sable ou les poussières diverses et variées de pénètrer dans les yeux. ils restaient collés sur la paupière, prisonniers du bleu. Le tout premier bleu des artistes serait, dit-on le fard à paupières de la célèbre reine d’Egypte Cléopâtre, ce fard qui augmenterait le degré de vision et le sens de l’observation . Ce bleu souligne les limites du front là où commence la Pensée. Le « Bleu aux yeux » perpétue encore un rituel sacré.

yeux khôl egyptien

yeux  khôl égyptien

Archives