Articles avec le tag ‘aquarelle’

Turner et ses peintres, exposition

Une exposition « Turner et ses peintres » aura lieu au Grand Palais à Paris du 24 février au 24 mai 2010. Cette exposition de 100 tableaux dévoile la construction de la vision picturale de William Turner(1775- 1851) émaillée par les rencontres riches qu’il fit au cours de sa vie. Il eut de nombreuses sources d’inspiration instructives comme celles de Thomas Girkin, Richard Wilson, Poussin, Claude Lorrain. Ce dernier fut pour lui une révélation.  En effet il fut bouleversé par l’émotion devant « Port de mer » de Lorrain qui lui aurait fait découvrir les différentes façons de peindre la lumière. Déjà enfant Turner fut encouragé par une personne bienveillante: son père. Il fait déjà des esquisses à 14 ans. Grand maître de l’aquarelle il  a réalisé aussi des huiles et fut un talentueux dessinateur. On a retrouvé 300 carnets. Il cherchait le « sublime » dans la nature, la lumière, le clair obscur, l’intéraction des couleurs. Sur de nombreuses toiles le soleil apparaît souvent au couchant. Turner disait que les couchers de soleil dans le Kent étaient pour lui parmi les plus beaux au monde. En effet quoi de plus magnifique que des soleils couchants, véritables incendies devant lesquels ont reste admiratif. Quand on peut en  peindre un ou le capturer en photographie il ne faut pas hésiter, et l’héritage artistique de Turner n’est jamais très loin…

coucher de soleil  photo www.ilaca.info

coucher de soleil photo www.ilaca.info

Herbier

Les peintres naturalistes ont peint des herbiers depuis l’époque de la Renaissance. Dans leurs longs voyages maritimes les explorateurs embarquaient toujours à leur bord un peintre auquarelliste pour peindre les végétaux exotiques découverts sur ces terres inconnues.  Un herbier peint à l’aquarelle: un sujet d’étude et de passion pour les botanistes qui ont le désir de les faire connaître à tout un chacun à travers de dessins. Ces desssins représentent des herbes, des fleurs, des légumes, des fruits, des racines. Les couleurs des végétaux passent moins vite avec le temps que dans un herbier traditionnel aux fleurs sèchées. Un peintre naturaliste né au 18 ème siècle, Redouté fut surnommé   »le Raphaël des fleurs « . Le printemps vient de pointer le bout de sa saison, profitons-en pour peindre un herbier à l’aquarelle!

jonquilles_printemps

jonquilles   photo Françoise Pateyron

Cao Bei An peintre

Né en 1957 à Shangaï en Chine, Cao Bei An enseigne tout d’abord la peinture en Chine puis aujourd’hui à l’Ecole d’Aquarelle de Namur en Belgique. Il expose de part le monde ses oeuvres, que ce soient des aquarelles, des pastels, des acryliques, figuratifs ou abstraits. Il anime aussi des stages en Europe et en France et participe à des  grands salons de peinture. Admirateur des grands peintres asiatiques comme Zao Wou ki ou des calligraphes chinois,  ses créations sont talentueuses.

Cao Bei An peintre

aquarelle de Cao Bei An  www.caobeian.com/catalogue.php

Archives