Un oeuf pour Pâques

Pâques arrive. Une face dans le jour, une face dans la nuit : l’oeuf est-il rond? Presque! Comme l’écrivait Raymond Queneau dans son poème  » la leçon de choses »:  » l’oeuf est rond mais pas tout à fait ». Ronsard lui rend hommage dans le début d’un de ses sonnets :  » Je vous donne des oeufs,  l’oeuf en sa forme ronde qui peut tout en ses bras enfermer le feu, l’air, la terre et l’humeur de la mer, et sans estre comprins comprend tout en ce monde ». Prévert a écrit sur l’oeuf dans  sa poésie : »la grasse matinée », La Fontaine le cite dans sa fable  » les rats, le renard et l’oeuf ». Le symbolisme de l’oeuf n’échappe pas à Dali dans son tableau » la métamorphose de Narcisse ». Source d’inspiration culturelle, artistique, tel peut être l’oeuf, sobre et solennel en cette veille de Pâques.

oeuf pour Pâques

« l’oeuf », photo de Françoise Pateyron

Laisser un commentaire

Archives